» Présentation du master » Présentation
 
Présentation

 

UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES SAINT-DENIS 2 rue de la Liberté - 93526 - SAINT-DENIS cedex

Année 2016-2017

Domaine : Sciences humaines et sociales

Mention : Civilisations, cultures et sociétés Parcours : Méditerranée, Maghreb, Europe Spécialisations : Sociologie politique et Sciences sociales Géographie Sciences de l’éducation

Responsable de la mention :Pacale FROMENT Responsable du département :François CASTAING UFR de rattachement : eriTES (études, recherche et ingénierie en Territoires – Environnements – Sociétés) Secrétariat : Bât. D, salle 203 - Tél. : 01 49 40 72 90 Courrier électronique : secime@univ-paris8.fr Site Internet :

master-med.univ-paris8.fr

OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES VISEES Le master Civilisations, Culture et Société réunit le parcours Méditerranée, Maghreb, Europe d’une part et le parcours Études juives et hébraïques d’autre part. Ces deux parcours au sein de la même mention offrent un ensemble d’enseignements et de recherches dans les aires culturelles concernées mis en relation avec des enseignements qui renforcent l’ancrage des disciplines. Ils privilégient une approche interdisciplinaire et comparatiste élargie au monde méditerranéen. L’objectif est de former les étudiant(e)s venant de ces aires culturelles ou intéressé(e)s par elles à des approches transdisciplinaires qui leurs sont propres.

Le parcours « Méditerranée, Maghreb, Europe » traite en premier lieu des liens et des échanges socioculturels entre les sociétés d’Europe, d’Afrique du nord, du monde arabe et d’Afrique subsaharienne. Il prépare les étudiants à la compréhension et à l’analyse des sociétés du Sud dans leurs mutations, transformations et interrelations, en renouvelant les approches et en éprouvant les concepts à partir des disciplines de la sociologie et de la science politique, de la géographie, des sciences de l’éducation à l’Université Paris 8.

Il s’appuie sur l’expérience d’un master qui était le seul en France à porter sur cette aire culturelle dans le cadre des relations méditerranéennes. Son recrutement s’adresse tant aux étudiants français qu’étrangers, et se situe dans un champ en plein renouvellement, notamment au vu des mouvements sociaux qui caractérisent la méditerranée et qui fait par ailleurs l’objet de programmes de recherche européens. La démarche transdisciplinaire portée par ce parcours est ancrée sur les spécialisations disciplinaires des étudiants, à travers le partage d’enseignements dispensés notamment dans les départements de Science Politique, Science de l’éducation, Géographie, Sociologie et Anthropologie, l’Institut des études européennes.  Les recherches de l’UMR LADYSS à laquelle est adossé le master et plus particulièrement le parcours Méditerranée, Maghreb, Europe, sont largement ancrées dans les préoccupations de contemporanéité, dans des approches elles même pluridisciplinaires et qui peuvent permettre des croisements à travers des approches comparatistes entre différents territoires. Le département Méditerranée, Maghreb, Europe de Paris 8 s’appuie sur l’expérience accumulée depuis près d’une vingtaine d’années tant dans ses relations avec de très nombreuses universités méditerranéennes, notamment d’Espagne, d’Italie, du Maghreb et du Liban, que sur les travaux effectués jusqu’à maintenant avec l’équipe de recherche Erasme.

POURSUITES D’ETUDES ET DEBOUCHES PROFESSIONNELS L’approfondissement des fondamentaux de la sociologie politique, de la géographie et des sciences de l’éducation ainsi que de différentes approches de sciences sociales sera centré sur des thèmes permettant la poursuite des études telles que :

1. Les parcours de troisième cycle orientés vers les théories et pratiques des études en sciences sociales appliquées aux aires culturelles concernées 2. L’accueil et la formation d’étudiants de 3ème cycle venant du Maghreb, du monde arabe ou de l’Afrique subsaharienne, la finalité étant de favoriser les échanges et la circulation avec les centres et universités de ces pays 3. La préparation au Doctorat et/ou aux les concours d’entrée dans les métiers de la haute fonction publique 4. L’Institut national des langues orientales (INALCO) peut également offrir à certains étudiants un cadre qui prolonge la formation reçue au sein du master en se spécialisant dans le domaine des langues et civilisations Ce master ouvre des débouchés professionnels variés :
- dans le secteur de la recherche et de l’enseignement en visant à la promotion et à la relève dans les universités françaises et étrangères pour les études, la formation et les recherches appliquées aux aires culturelles concernées, complétée, à partir de ce Master, de la mise en place de diplômes en réseau dans les pays du Sud dans le cadre de programmes européens de types TEMPUS, EU-MONDUS, Erasmus, notamment.
- dans les secteurs professionnels des Etablissements publics et services de l’Etat, union européenne, des Collectivités territoriales, régionales et supra nationales, des ONG, du monde associatif, des Médias et moyens modernes de communication...

Au terme de la formation, les étudiants du Master pourront assurer la fonction de :
- Chargé de mission (en relation avec le Ministère des Affaires Étrangères)
- Fonctionnaire public d’État ou territorial de catégorie A dans les ministères de souveraineté et de coopération scientifique et technique
- Enseignant(e) et chercheur (se) dans les universités françaises et du pourtour méditerranéen
- Chargé(e) de recherche
- Chargé(e) d’études en sciences humaines
- Chargé(e) de mission développement local
- Chargé(e) de développement culturel
- Chargé(e) de médiation interculturelle / médiateur culturel
- Journaliste

Les étudiants pourront également poursuivre une mission d’expertise dans les programmes européens (Commission de Bruxelles) ou dans des programmes qui réfèrent à la politique de la ville en Europe et au Maghreb.

CONDITIONS D’ACCES Règles communes L’admission est possible en master 1 : par obtention d’un diplôme autorisant l’inscription en M1 dans un champ compatible à celui du master concerné et du parcours demandé par validation des études supérieures accomplies à l’étranger établies par la commission pédagogique par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles L’étudiant dépose un projet de recherche auprès de l’équipe concernée. Une commission d’admission examine pour chaque parcours les candidatures et est habilitée à apprécier le niveau de français des candidats étrangers. En master 2 par obtention d’un diplôme autorisant l’inscription en M2 dans un champ compatible à celui du master concerné et parcours demandé par validation des études supérieures accomplies à l’étranger établies par la commission pédagogique par validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (décret 2013-756 du 19 août 2013) : accès sans avoir le diplôme requis compte tenu des études, des acquis personnels et des expériences professionnelles L’étudiant dépose un projet de recherche auprès de l’équipe concernée. Une commission d’admission examine pour chaque parcours les candidatures et est habilitée à apprécier le niveau de français des candidats étrangers. Nombre de places : M1 : 60 - M2 : 60

DATES ET MODALITES D’ADMISSION POUR L’ANNEE 2015-2016 Admission sur dossier et entretien. Dossier de candidature téléchargeable sur le site de l’université www.univ-paris8.fr rubrique « Inscriptions » à partir du 30 mars 2015 Première session : dépôt du dossier jusqu’au 27 juin 2015 Deuxième session : dépôt du dossier jusqu’au 8 septembre 2015 Les candidats au Master 2 retenus seront convoqués pour un entretien le 1er juillet 2015 pour la première session, ou le 18 septembre 2015 pour la deuxième session. Attention, le dossier téléchargé doit être renvoyé complété au secrétariat du master, avec les pièces justificatives jointes.

ORGANISATION ET CONTENU DE L’ENSEIGNEMENT Le Parcours Méditerranée, Maghreb, Europe comporte trois spécialisations : « Sociologie politique et Sciences sociales », « Géographie » et « Sciences de l’éducation ». La structure du parcours se décline donc en un tronc commun auquel s’adjoint une UE de langue, suivi des spécialisations disciplinaires et d’un bloc recherche.

 Le tronc commun et les langues L’architecture proposée s’appuie pour partie (UE 1 et UE 2) sur la nécessité d’EC thématiques qui définissent la spécificité de l’intérêt scientifique en termes de formation et de recherche de cette formation au sein du master. Dans les UE 1 et 2, il s’agit bien de la mise en œuvre d’une approche transdisciplinaire sur la formation et transformation des Etats au Maghreb ainsi que de la transformation des sociétés au Maghreb et en Méditerranée. Ces enseignements permettent notamment une analyse des enjeux de la diversité culturelle dans l’espace méditerranéen. Compte tenu de la spécificité de la mention qui attire des étudiants arabophones et berbérophones, pour ces derniers, l’arabe et le berbère sont dispensés au sein du département et se fixent sur les enjeux de la lecture et la traduction de textes en sciences sociales. Les autres EC de langues sont dispensés dans les départements de langue de l’Université, et le choix de celles-ci sera encadré sur le plan pédagogique afin qu’il soit fondé sur sa pertinence au regard du parcours de l’étudiant et de son projet universitaire et professionnel. L’enseignement de méthodologie en sciences sociales en master 1 intègre la présentation de méthodes auxquelles ont recours les études en sociologie politique, en sciences sociales (sociologie, anthropologie), en sciences de l’éducation et en géographie, mises en relation avec les approches et problématiques qui organisent les EC mutualisés avec les départements concernés. Les M1 et M2 donnent lieu à la rédaction d’un mémoire qui bénéficie d’un encadrement au sein d’ateliers de suivi du travail de recherche. Ces mémoires peuvent avoir une orientation exclusivement recherche ou intégrer une dimension de professionnalisation en cas de mémoire de stage.  Les spécialisations (UE 3) Les spécialisations sont fondées simultanément sur un travail en commun entre le département Méditerranée, Maghreb, Europe et les départements disciplinaires concernés (qui fonde les mutualisations et les collaborations) et sur la prise en compte du parcours de l’étudiant intégrant notamment la nature de sa Licence. Le nombre de spécialisations est donc susceptible d’évoluer selon ces deux considérations. Former des spécialistes du Maghreb contemporain dans ses interrelations avec le monde méditerranéen revêt de multiples dimensions qui méritent à chaque fois de pouvoir s’appuyer sur de solides compétences disciplinaires sans lesquelles la transdisciplinarité perd de sa pertinence. C’est pourquoi le choix a été fait dans le cadre de ce dossier de master de formaliser de façon plus institutionnelle ces assises disciplinaires. 1 - Spécialisation Sociologie politique et Sciences sociales La spécialisation « Sociologie politique et Sciences sociales » assurée par la mutualisation d’enseignements dispensés par le Département de Science politique, le département de Sociologie et d’Anthropologie, l’Institut d’études européennes, le Master Genre fournit aux étudiants des compétences opératoires pour comprendre les logiques et les effets des divisions et des inégalités structurant nos sociétés au niveau infranational comme supranational, et pour intervenir professionnellement dans ces domaines. Qu’il s’agisse de désamorcer les tensions ou les phénomènes d’exclusion issus de mécanismes de discrimination (sociale, raciale, sexuelle etc.) ou de s’attaquer aux déséquilibres, lourds de conséquences, marquant les relations transnationales, la connaissance des phénomènes sous-jacents accumulée au sein de la formation comme celle des instruments d’action existants (et de leurs éventuels effets pervers), constitueront la clé de la reconnaissance professionnelle des étudiant(e)s. Pour la partie relevant plus spécifiquement des Sciences sociales, elle est assurée par la mutualisation d’enseignements dispensés dans le cadre du Master Sciences sociales comportant le parcours « Anthropologie de la mondialisation » et le parcours « Enquêtes, terrains et analyses sociologiques ». Il s’agit à travers cette mutualisation de mieux appréhender la dimension essentielle de l’enquête sociologique ou de la démarche anthropologique d’un point de vue épistémologique appliquée à des thématiques particulières et transposables notamment à l’aire culturelle concernée par notre master tant dans une démarche de recherche que professionnalisante. 2 - Spécialisation Géographie La spécialisation « Géographie » s’appuie sur une mutualisation du parcours REVDEV du Master « Géographie, aménagement, environnement et développement » du département de Géographie. Ce parcours à dominante Recherche a pour objectif de former des chercheurs et des spécialistes dotés de compétences en matière de développement territorial en lien avec les dynamiques globales (recherche, mobilisation et gestion des ressources). Ils seront en mesure d’identifier les vulnérabilités territoriales, de cerner les mécanismes globaux, régionaux et locaux qui les produisent, de même que les actions et réactions des sociétés qui leur répondent. Ils mettent ainsi en œuvre des principes de développement territorial, contribuent à trouver des solutions dans la mobilisation des ressources locales ou extra-locales, mettent en interaction positive les différents acteurs qui s’y impliquent (Institutions internationales ou suprarégionales, États, pouvoirs locaux, détenteurs de capitaux, entreprises, ONG, habitants, etc.), notamment en organisant et en animant la concertation autour de projets de développement. Pour ce faire, ils sont appelés à acquérir de fortes capacités d’intermédiation entre décideurs, aménageurs, gestionnaires et société civile. 3 - Spécialisation Sciences de l’éducation La spécialisation « Sciences de l’éducation » constituée en grande partie par les enseignements qui composent le parcours « Education Tout au Long de la Vie (ETLV) » du Master Sciences de l’éducation met l’accent sur les apprentissages et l’éducation qui se jouent dans les situations les moins formelles, qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes. Il est centré sur les interventions éducatives et de formation hors champ scolaire, dont l’importance actuelle en termes de dispositifs sociaux et domaines d’activités est en pleine croissance et sur l’ensemble des ressources culturelles et sociales porteuses d’apprentissages que l’on en ait ou non conscience. Il est particulièrement en phase avec l’évolution d’un monde contemporain où la trajectoire professionnelle est pleine de ruptures et de transformations.

L’UE 3 offre la possibilité aux étudiants de favoriser leur circulation en suivant des EC dans les parcours de formation mutualisés avec d’autres masters de l’université. Chacune des quatre spécialisations comprend des enseignements d’un volume horaire qui oscille entre 100 heures et 120 heures en Master 1 tout comme en Master 2. Les intervenants rattachés aux formations de Paris 8 impliquées dans le master sont également rattachés aux disciplines (CNU) de la sociologie, anthropologie, science politique, géographie et sciences de l’éducation.  Le mémoire Il est conçu prioritairement dans sa continuité entre le M1 et le M2 même si l’accès au master et à son parcours MME peut être envisagé au niveau du M2. Il sera donc priorisé le choix d’un sujet courant sur les deux années. L’encadrement de la dimension recherche ou recherche professionnalisante est assuré de multiples façons : à travers des EC de méthodologie dans le tronc commun qui peuvent être complétés par de la méthodologie dans le cadre de la spécialisation de l’étudiant. S’ajoute à ces EC des ateliers de suivi collectif en M1 pour une construction des problématiques à traiter et un suivi individualisé. Cette démarche engagée dans le contrat précédent a porté ses fruits en améliorant de façon substantielle les taux de réussite. Chaque étudiant est suivi par un directeur de mémoire et ces travaux donnent lieu à soutenances devant un jury.

Master 1 (sous réserve de quelques modifications)

UE 3A - Spécialisation « Sociologie politique et Sciences sociales » 3 EC de 39h à choisir sur 15 EC (4 ECTS chacun) EC Catégorisations et légitimation EC Analyse de l’action publique EC Genre et politique EC Représentations et division des rôles politiques EC Histoire du système international EC Approches des relations transnationales EC Mobilisations et discriminations EC Construire et administrer les différences

EC Figurations du politique EC Race, genre, classe et migrations EC Théories de la justice et sentiment d’injustice EC Analyse sociopolitique de la coopération EC Migrations et réseaux de coopération EC Etats, nationalismes, réseaux transnationaux EC Politiques et organisations transnationales

UE 3B - Spécialisation « Géographie » - 6 EC (2 ECTS chacun)

EC Acteurs, normes et gouvernance des territoires EC Gérer l’environnement : risques et ressources pour le territoire EC Les rapports sociétés et environnement et les crises environnementales EC Mondialisation et nouvelles relations villes campagnes EC Séminaire d’initiation à la recherche EC Stage d’application

UE 3C - Spécialisation « Sciences de l’éducation » - 6 EC de 20h à choisir sur 13 EC (2 ECTS chacun) EC Penser l’institution EC Penser les âges de la vie EC Penser les pédagogies émancipatrices EC Penser la critique sociale EC Penser le sujet et la personne ou penser le corps EC Figures de l’ethnicité EC Corps vécu et tournant de vie

EC Autoformation et réflexivité EC Education numérique et rapport aux savoirs EC Education populaire et formation adultes : approches critiques EC Apprendre par l’expérience et le quotidien EC Interculturalité / intercompréhension et projet d’éducation EC Interculturalité, mondialités, identités hybrides

UE 4 - Langues - Méthodes et pratiques de la recherche UE Langues (2 EC à choisir) Méthodes et pratiques de la recherche (3 EC)

EC Arabe : lecture et traduction en sciences sociales EC Berbère : lecture et traduction en sciences sociales EC Arabe (différents niveaux non débutant) (dpt Arabe) EC Anglais (dpt anglais) EC Espagnol (différents niveaux non débutant) (dpt LEA) EC Italien (différents niveaux non débutant) (dpt LEA) EC Hébreu EC Méthodologie en sciences sociales EC Atelier méthodologique EC Mémoire de recherche

Master 2 (sous réserve de quelques modifications)

UE 1 - Transformation des Etats et contradictions sociales - 3 ECTS chacun EC Politiques régionales en Méditerranée et Etats au Maghreb EC Circulation des idées à l’ère du numérique et transformation du politique

UE 2 - Appartenances et identités - 3 ECTS chacun EC Socio-anthropologie des constructions identitaires EC Etudes de genre en Méditerranée

UE 3 - Spécialisations

UE 3A - Spécialisation « Sociologie politique et Sciences sociales » - 5 EC de 24h à choisir sur 9 EC (4 ECTS chacun) 1 EC sur 3 EC 4 EC sur 6 EC EC Expérimentations démocratiques EC Migrations et discriminations EC Les populations « vulnérables » comme enjeux EC Représenter la norme, représenter les différences EC Questions de sécurité et violences politiques EC Relations culturelles internationales EC Politiques de coopération décentralisée EC Religion et politique EC Du mondial au local : approche critique des jeux d’échelle

UE 3B - Spécialisation « Géographie » - 4 EC (3 ECTS chacun) (mutualisée avec le Département Géographie)

EC La mondialisation et ses effets territoriaux, inégalités et vulnérabilités EC Les vulnérabilités locales à l’épreuve du développement territorial EC Gérer l’environnement : risques et ressources pour le territoire EC Outils SIG ou Statistiques ou Analyse des données UE 3C - Spécialisation « Sciences de l’éducation » 6 EC de 20h à choisir sur 9 EC ou bien 4 EC de 20h + 1 EC de 40h EC Apprendre et s’éduquer hors ou en marge de l’école EC Mobilité et apprentissage EC Altérités, expériences et existences EC L’entrée dans la vie : inachèvement, assignation et émancipation EC Pratiques langagières, apprentissages formels et informels en milieux professionnels

EC Les ressources technologiques, culturelles et sociales pour une éducation conçue tout au long de la vie : mise en place d’un travail en réseau (recherche-formation) EC L’analyse institutionnelle : une pensée critique de l’intervention sociale EC Approches critiques des politiques éducatives et sociales en matière d’éducation tout au long de la vie EC Ethique de l’éducation EC Analyse des dimensions épistémologiques, théoriques et méthodologiques de recherche en ETLV

UE 4 : Langues - Méthodes et pratiques de la recherche UE Langues (1 EC à choisir) Méthodes et pratiques de la recherche (2 EC)

EC Arabe : lecture et traduction en sciences sociales EC Berbère : lecture et traduction en sciences sociales EC Arabe (différents niveaux non débutant) (dpt Arabe) EC Espagnol (différents niveaux non débutant) (dpt LEA) EC Italien (différents niveaux non débutant) (dpt LEA) EC Hébreu EC Atelier méthodologique EC Mémoire de recherche

STAGE Les étudiants ont la possibilité de professionnaliser leurs cursus notamment à travers la réalisation d’un stage et d’un rapport de stage.

Pour les étudiants du Master ayant choisi la voie Recherche, il est également possible de cumuler la rédaction du Mémoire Recherche avec un stage conventionné facultatif. Les étudiants désirant s’engager dans la voie professionnelle suivront un stage de 6 semaines minimum et de 12 semaines maximum qui donnera lieu à la rédaction d’un mémoire de stage articulant professionnalisation et travaux de recherche. Le terrain de stage doit permettre de tisser un réseau relationnel dans une perspective d’insertion professionnelle.

PROJET TUTORÉ Dès le M1, l’insertion professionnelle des étudiants est favorisée par un projet tutoré dont la problématique est définie en lien avec le projet professionnel et donne la possibilité de faire un stage conventionné facultatif. Il pourra par exemple s’agir d’un projet élaboré sous la responsabilité d’un lecteur d’échanges culturels, dans le domaine de la traduction et de la presse. Il comprendra l’intervention de journalistes, cadres et diplomates, écrivains, traducteurs.

MODALITES DE CONTROLE DES CONNAISSANCES  Dans toutes les UE, le contrôle des connaissances peut prendre deux formes. Dans le cadre du contrôle continu pour certains EC, le contrôle des connaissances se déroule durant les enseignements semestriels sous la forme d’écrits (dissertations, devoir sur table, dossiers à préparer chez soi, …) et/ou d’oraux (exposés). Dans le cadre du contrôle terminal pour d’autres EC, les examens se déroulent soit sous la forme écrite, soit la forme orale. Le travail de recherche donne lieu dans le M1 et M2 à la rédaction d’un mémoire à soutenir en fin d’année universitaire après accord du directeur ou de la directrice de recherche devant un jury composé du directeur de recherche et d’un(e) autre enseignant(e) et auquel une note est attribuée. Par ailleurs, le Master applique les règles de scolarité de l’Université. Sont appliquées les modalités particulières pour les tiers-temps (salariés, handicapés, sportifs de haut niveau).

ADOSSEMENT A LA RECHERCHE LADYSS – UMR 7533 rattaché à l’ED Sciences sociales. Les séminaires doctoraux des équipes accueillant aussi les étudiants de Master. Les sujets des mémoires, validés par les directeurs de recherche nommés dans les parcours s’insèrent dans la thématique des travaux des équipes de recherche. Les masterants écrivent leurs mémoires sous la direction des directeurs de recherche, conseillés aussi ponctuellement par des doctorants qui travaillent sur des sujets proches, et sont invités à les présenter et à en débattre, lors des sessions de l’équipe de recherche Ils sont encouragés à publier les résumés de leur recherche ou des articles complets, dans les revues auxquelles coopèrent les chercheurs des équipes. Les deux parcours constituent un point d’appui important à la coopération pour la recherche en sciences humaines et sociales, notamment entre le Maghreb et la France, par le développement de réseaux de recherche Nord/Sud, en cohérence avec les orientations scientifiques mises en œuvre dans les recherches de ses enseignants-chercheurs.

 
 

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :