Accueil > Master > Organisation des enseignements

Organisation des enseignements

Dernière modification : [10-10-2014]

Versions : [English] [français]

Les éléments constitutifs (ec)

L’enseignement est organisé en EC semestriels, ou annuels. Chaque EC comporte un enseignement de trois heures hebdomadaires. Exceptionnellement, l’enseignement peut être dispensé sous forme de journées de travail intensif, à raison de quelques jours par semaine pendant 3 ou 4 semaines.
Certains séminaire de M1 et M2 se divisent eux-mêmes en séances d’enseignement proprement dit et séances de tutorat pour aider les étudiants à la formulation et à la rédaction de leurs projets respectifs.
Le contrôle continu comprend des travaux oraux et écrits, organisés dans le cadre de l’EC. Il est continu sur le temps du semestre ou de l’année, et implique donc la présence régulière des étudiants inscrits.

Les types de séminaires :

Les séminaires sont différenciés, non seulement par le champ et le thème de recherche, mais aussi par le type d’enseignement :

1 — Séminaires d’initiation théorique

Ces séminaires obligatoires présentent l’état des lieux et des questions dans le domaine théorique des études de genre(s), des rapports de sexe, des sexualités, de la construction sociale et de la symbolisation culturelle des différences sexuelles à travers les disciplines. Ils initient les étudiants à l’histoire de la constitution de ce champ épistémologique, et aux problématiques, textes, concepts et idiomes fondamentaux qui jalonnent la recherche dans ce domaine. Ils constituent le « fonds théorique » de la rédaction des mémoires de M1 et M2.

2 — Séminaires thématiques pluridisciplinaires

Est considéré comme « pluridisciplinaire » tout séminaire qui fait appel à plus d’une discipline, à la fois dans ses méthodes et dans le corpus des textes, documents et matériaux étudiés. Par exemple, tel séminaire qui se situe à l’articulation de la littérature et de l’histoire, ou encore de la sociologie, de l’anthropologie et de la psychanalyse. De tels séminaires peuvent être enseignés à plusieurs, mais ce n’est pas une nécessité. Ils favorisent l’émergence de recherches transversales et d’approches transdisciplinaires.

3 — Séminaires de spécialité

Ces séminaires sont mono-disciplinaires et explorent les questions de genre et/ou de différences des sexes dans tel champ et selon telle approche particulière : historique, littéraire, philosophique, politique, sociologique, etc.

4 — Séminaires de méthodologie de la recherche

Dispensés dans le cadre de notre formation ou dans les formations avoisinantes (voir supra), ces séminaires initient les étudiants aux outils et aux méthodes de la recherche dans leur spécialité. Ils les aident à élaborer un projet et à entreprendre la rédaction d’un long mémoire.

5 — Séminaires libres

Ces séminaires sont à prendre hors du Master « Genre(s), pensées des différences, rapports de sexe ». Deux options sont possibles :

a) l’étudiant-e choisit d’approfondir sa spécialité en prenant un cours dans sa spécialité offert par un autre Master de Paris 8, voire dans une autre institution avec l’accord de son directeur -trice de recherche (ex : EHESS, ENS, INHA, Institut du Monde Arabe, Collège international de Philosophie, etc.)
Le choix d’un pôle de spécialité fort ou « mineure » facilite les réorientations éventuelles d’un Master à un autre, entre M1 et M2, ou entre le Master et le Doctorat.

b) l’étudiant-e choisit de s’initier à un sujet, un champ ou une discipline peu ou mal représentés par le Master (par exemple : anthropologie, théâtre, esthétique). Il/elle choisit ainsi d’accentuer le caractère interdisciplinaire de sa démarche.

6 — Cours de langue

La candidate ou le candidat à l’obtention du Master doit désormais acquérir une compétence dans une langue autre que sa langue maternelle ou d’usage. À cette fin, le suivi d’un cours offert par un département de langue et culture étrangères est obligatoire.
Nota Bene  : Il est impératif pour les étudiant-e-s non-francophones dont le français oral et/ou écrit serait inadéquat de suivre un cours de mise à niveau de leur choix (voir la formation proposée par le département de Français Langue étrangère : http://www.ufr-sepf.univ-paris8.fr/?-Com-Fle-).

Les « passerelles » inter-masters

Le Master « Genre(s), pensées des différences, rapports de sexe » est déjà pluridisciplinaire. C’est l’une de ses particularités et l’un de ses attraits.
Les passerelles établies entre notre Master et les autres Masters (par exemple le Master « Histoire et Civilisations », le Master « Lettres », le Master « Science politique », le Master « Sociologie » et le Master « Droit privé et carrières judiciaires, spécialité ‘droit comparé de la famille’ ») par le biais des séminaires libres (EC libre) ont donc pour but, soit de renforcer la spécialisation de l’étudiant-e (option A) ; soit au contraire d’accentuer l’interdisciplinarité de son projet (option B). Dans le premier cas, la spécialisation fera l’objet d’une mention particulière dans le diplôme.

Validation des enseignements et des travaux de recherche

Les EC sont validés selon le système des crédits utilisés à l’échelle européenne dits « ECTS » (European Credit Transfer System : système européen d’évaluation des enseignements suivis). Un EC = 6 ECTS (coefficient 1). Le mémoire de M1 équivaut à 24 ECTS (coefficient 4). Le mémoire de M2 équivaut à 42 ECTS (coefficient 7).
Pour que l’ensemble de son parcours soit validé, l’étudiant-e doit avoir obtenu une note égale ou supérieure à la moyenne après péréquation des notes obtenues pour le mémoire et dans les EC. Il/elle doit totaliser 120 ECTS.

Conditions de délivrance du diplôme de master :
Le jury vérifie que le candidat ou la candidate a suivi les enseignements requis et fourni le travail demandé dans ce cadre (obtention de 120 ETCS). La note obtenue dans chaque UE doit être égale ou supérieure à la moyenne après péréquation des notes obtenues dans les EC correspondant à une UE. Le diplôme est délivré après soutenance d’un mémoire compris entre 90 et 120 pages. Le jury de soutenance comprend trois membres dont au moins deux enseignant-e-s de la formation. La note finale doit être égale ou supérieure à la moyenne. La mention (Assez bien, Bien ou Très Bien) est attribuée après péréquation de toutes les notes obtenues.

Conditions de délivrance du diplôme intermédiaire :
Un diplôme intermédiaire de M1 correspondant à l’ancienne maîtrise peut être délivré : l’étudiant doit avoir obtenu 60 ECTS et soutenu un mémoire d’une cinquantaine de pages. Le jury de M1 comprend deux membres. L’étudiant-e doit avoir obtenu une note égale ou supérieure à la moyenne après péréquation des notes obtenues aux EC. Le mémoire lui-même doit recevoir une note égale ou supérieure à la moyenne pour que l’ensemble donne lieu à la délivrance d’un diplôme.

Modalités de contrôle des connaissances :
Contrôle continu dans les cours (EC).
Les travaux demandés varient selon les EC (dossiers, enquêtes analytiques, analyse de textes et documents, traitement problématique d’une question).


Tableau récapitulatif des enseignements et des crédits
Année ECTS
Master 1 Total : 60
2 EC de Méthodologie 12
2 EC de spécialité 12
1 EC de séminaire transversal 6
1 EC langue * 6
Mémoire de M1 24
Master 2 Total : 60
Parcours A
2 EC de spécialité 12
1 EC de séminaire pluridisciplinaire 6
Mémoire de M2 42
Parcours B
2 EC de séminaire pluridisciplinaire 12
1 EC libre 6
Mémoire de M2 42
Total de la formation 120